Spiritualité Trinitaire

Spiritualité Trinitaire

En 1998, à l’occasion du huitième centenaire de la reconnaissance de l’Ordre de la Très Sainte Trinité et des Captifs et de l’approbation de sa règle propre, Saint Jean-Paul II adressait ces paroles aux Trinitaires :

«Votre spiritualité, qui tire sa force du mystère de la Trinité et de la Rédemption, s’est souvent démontrée dans le service des prisonniers et des pauvres tout au long de votre longue histoire qui a été jalonnée par de nombreux exemples de sainteté. Au sein de votre Ordre, se trouvent de vaillants témoins du Christ, dont certains ont témoigné de leur fidélité par le martyr. Votre spiritualité se situe au centre même du message chrétien : l’amour de Dieu le Père qui embrasse tous les humains à travers la rédemption du Christ, dans le don permanent de l’Esprit Saint. L’Église compte sur vous. Travaillez en union avec le Christ “lui, révélateur du nom du vrai Dieu, glorificateur du Père et rédempteur de l’humanité”.

Dimension Trinitaire

La communauté trinitaire nait de la conscience d’un lien particulier avec la Très Sainte Trinité. Ce lien se développe d’abord dans l’expérience vocationnelle même qui est une expérience concrète du Dieu trinitaire, du Dieu charité, Miséricorde, liberté, vie…

Nous pourrions ainsi dire que la Communauté Trinitaire surgit en tant que communauté de louange, d’Action de grâce et de révélation de la Trinité. La gloire du Dieu Trinité est son leitmotiv.

C’est dans ce cadre et ce lien particulier avec la Très Sainte Trinité que le trinitaire développe sa spiritualité, sa vie religieuse, communautaire et apostolique en puisant toujours à la source de la charité.

Dimension Rédemptrice

L’expérience du Dieu Trinitaire, de la Trinité Rédemptrice, est au cœur de la spiritualité de l’ordre et est intimement liée à l’expérience du pauvre et du captif. Le trinitaire se sait “consacré” pour le Dieu Trinitaire afin d’être envoyé pour la rédemption des pauvres et des captifs. C’est donc ainsi, surtout ainsi, que le trinitaire devient glorificateur de la Trinité puisque la “gloire de Dieu consiste à ce que l’homme vive” (Saint Irénée de Lyon).

Comme l’indique Innocent III dans l’introduction de la règle trinitaire : L’esprit de l’Ordre, ses projets de vie… procèdent de la racine de la charité. Dans notre ordre, nous ne pouvons séparer vie spirituelle et apostolat puisque tout nait de la même source : Dieu Trinitaire. Voilà comment s’explique le chant entonné par des trinitaires depuis des siècles Gloria Tibi Trinitas et Captivis Libertas (Gloire à Toi, Très Sainte Trinité et aux captifs liberté).

Nos caractéristiques propres

La communauté trinitaire est une fraternité qui se construit à l’image de la Trinité et sous l’interpellation et les exigences des captifs et des pauvres. Ce sont donc ces deux pôles, Trinité — Captifs/pauvres qui deviennent les éléments déterminants de ses caractéristiques propres.

Bien certainement, dans le cadre de l’histoire de son existence, l’Ordre Trinitaire a dû renouveler son charisme propre et a su s’adapter au renouvèlement conciliaire de l’Église.

Notre vie, que l’on doit mener en commun à l’exemple de la primitive Église où la multitude des croyants n’avait qu’un cœur et qu’une âme (cf. AC. 4, 32) consiste dans l’unité d’une même consécration, d’un même esprit, d’un même amour, d’une même prière et d’une même activité. Cette vie menée en commun, avec ses nombreux membres conduits par l’Esprit du Père, constitue en effet une famille rassemblée au nom du Seigneur, qui jouit de Sa présence (Cf. Mt 18, 20) et la manifeste; elle rend plus efficace l’action apostolique à laquelle se voue chacun de ses membres. Ainsi, en tant que communauté ecclésiale, notre Ordre apparait comme un peuple rassemblé dans l’unité du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. (Constitution chapitre III)

La Trinité et la Rédemption, dogmes principaux de notre foi, sont le fondement doctrinal de la spiritualité de notre Ordre. Mais cette spiritualité se traduit dans la vie et dans la pratique lorsque les frères, mus par l’Esprit Saint, s’appliquent à devenir conformes au Christ. (Constitution chapitre IV).