« Venez, les bénis de mon Père »

(Mat 25, 31-46)

Voici un an que nous cheminons ensemble et que nous suivons Jésus. Nous avons essayé, à travers les Évangiles, les fêtes, les mystères célébrés de mieux connaître l’Envoyé, de mieux comprendre sa mission, de mieux communier à sa divinité. Tout son mystère s’est déployé devant nos yeux émerveillés. Nous avons pris conscience de son identité et en avons bénéficié. Nous avons admiré son œuvre et y avons participé. Par lui, nous avons vu le Père et l’avons aimé de tout notre cœur. La mission du Christ est de sauver et de révéler. Sauver l’homme du péché et de la mort, sauver l’univers de la dégradation. Révéler le vrai visage de Dieu, comme Trinité. Révéler la vocation filiale de l’humanité. Révéler notre partage du divin pour l’éternité au cœur du mystère trinitaire. Cette solennité de la royauté du Christ vient comme reprendre toutes ces affirmations, comme résumer notre année, comme nous introduire dans la réalité nouvelle. Le Christ est roi de l’univers mais aussi de nos cœurs assoiffés d’amour et d’éternité. Il est roi régnant sur le monde invisible mais aussi sur ce monde que nous côtoyons et que nous construisons. Le Christ est roi parce qu’il est le Fils. Roi des rois, Seigneur des seigneurs, Maître du monde, sa seigneurie est de toujours et pour toujours. Il est roi parce que le Père est roi et que l’Esprit est roi. La Trinité Sainte règne.

  1. Le Christ, clé de voute de l’univers.

Comment comprendre ce monde, la création ou ce que nous vivons ? Comment entreprendre une réflexion pertinente sur le sens des choses, de la vie ou même de la mort ? Comment appréhender Dieu et nous engager dans une relation enrichissante, valorisante et libérante ? Il n’y a qu’un chemin : la Personne du Fils, Verbe éternel et Sagesse divine. A travers la Personne du Fils, nous connaissons la vérité et nous vivons d’amour. Il est réponse à nos questions et dynamisme créatif. Il englobe tout, pour se faire tout en tous.

L’univers par le Christ : au-delà des lois scientifiques et naturelles, nous apercevons un monde organisé, un univers en expansion, une infinité de coïncidences qui ont fait cet univers merveilleux dans lequel nous évoluons. Au cœur de cet univers, tenu dans sa main de Créateur, le Fils. Il tient le monde comme il nous tient dans l’existence. Il régit cet univers par la volonté du Père et la force de l’Esprit. L’infiniment grand nous déroute comme le divin nous déroute. L’infiniment petit nous étonne comme l’harmonie nous apaise. Cet univers si beau, si grand et si impressionnant, est l’œuvre de ce Dieu Trinité qui aime.

L’homme par le Christ : au-delà de l’aspect visible et même limité de notre humanité, nous nous étonnons de cette merveille que nous sommes. Le corps si bien organisé, l’esprit avec toute sa potentialité, l’âme désirant l’infini, nous répondons à une vocation à découvrir. Sommes-nous jetés dans l’univers ou dans l’existence par le hasard ? Ces coïncidences sont-elles acceptables ? Ou sommes-nous voulus, préparés, méticuleusement bien faits ? Bien que limités et mortels, bien que fragiles et délicats, nous répondons à un appel que seul Dieu pouvait lancer. Et même si notre nature rebelle nous engage dans des voies sans issue, nous sommes la joie du Fils qui nous tient dans sa main comme une fleur à offrir à son Père. Cette humanité, si belle même si pécheresse, est l’œuvre créatrice de ce Dieu Trinité qui nous aime.

Dieu révélé en Christ : au-delà des recherches religieuses ou philosophies, il y a une Parole créatrice qui régit l’univers et l’humanité. Une Parole qui crée et qui révèle. Une Parole qui fait ce qu’elle dit. Une Parole de vie et d’amour qui résonne dans l’univers. Cette Parole qui dit Dieu, Père, Fils et Esprit. Cette Parole s’est incarnée pour nous rejoindre au plus profond des entrailles et de l’être, pour transformer du dedans notre humanité et venir y déposer la grâce. Dieu est connu en Christ et, sans le Christ, nos discours sont vains et balbutiants, notre connaissance est partielle, notre esprit est limité. Dieu n’est connu que par le Fils dans l’Esprit. Par l’amour nous connaissons Dieu puisque Dieu est amour. Ainsi, la révélation atteint son apogée en Christ, en sa croix et sa Résurrection, par l’Esprit divin qui ouvre nos yeux et nos cœurs.

Oui, le Christ est vraiment roi de l’univers. Il règne car il est le Fils. Il donne sens à la création, à l’humain et révèle la Volonté du Père par l’Esprit donné. Son règne est éternel et s’épanouit dans l’amour trinitaire.

  1. Le Christ, clé de voute de nos vies.

Qui est notre roi, notre maître, notre raison de vivre ? Chacun pourrait avoir sa propre réponse. Mais c’est bien le Christ qui est au cœur de nos existences et qui surélève nos vies à la vie divine. Notre quotidien reçoit un saut de qualité car, dans le concret de la vie, Dieu se manifeste.

Harmonie en Christ : il est si difficile de vivre en harmonie avec soi-même, avec les autres ou avec l’univers qu’on appellera nature. Bien des obstacles nous limitent dans cet élan généreux : limites humaines, faiblesses, intentions erronées, erreurs, péché… nous aspirons à la paix intérieure et à l’harmonie. Sans être naïf, on peut affirmer que cela est possible parce que le Christ est le centre de la personne humaine et de la vie. Au cœur même de notre humanité, il règne. Au cœur même de notre conscience, il souffle son Esprit. Au cœur de notre chair meurtrie, il passe en guérissant et sanctifiant. Il nous donne cette harmonie, cet équilibre qui produit tranquillité et sérénité.

Paix et joie en Christ : comment vivre en paix dans un monde guerrier ou être heureux dans un monde tendu ? La paix nous est pourtant octroyée car elle sourd du plus profond de l’âme, de ce lieu de rencontre et de communion qui goûte à l’amour. Une paix que le Prince de la paix donne à qui le suit malgré le mal et le péché. La paix qui vient de l’harmonie trinitaire. Quelle joie de se savoir aimé ! Qui nous séparera de cette vérité et de cette communion ? La joie explose dans le cœur de celui qui aime et qui partage cet amour. La joie qui sourd du bonheur éternel de la Trinité Sainte.

  1. Conclusion : un Règne d’amour

Le Christ est roi parce qu’il est le Fils et que tout lui est soumis en sa victoire pascale.

Le Christ est roi parce qu’il est Dieu et que comme Rédempteur, il est aussi Créateur.

Le Christ règne sur l’univers qu’il tient dans l’existence et en nos cœurs qu’il touche par son existence.

Le Christ est Alpha et Oméga, Principe et Fin de tout. De la Trinité à la Trinité, règne le bonheur de vivre et d’aimer. C’est l’amour don de soi qui est la clé de tout. AB